Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 00:00

J'ai un peu laissé le voyage sicilien de côté, il me faut néanmoins en continuer le récit.

Seconde partie de notre visite à Syracuse, "le Parc archéologique de Neapolis" situé à quelques kilomètres de la ville actuelle.  Neapolis (traduisez nouvelle ville) était l'un des cinq quartiers de la ville antique et contenait des édifices administratifs et religieux.   Je n'ai malheureusement pas eu le temps de visiter l'entièreté de ce parc, par manque de temps.

L'amphithéâtre romain, de forme elliptique,  réservé aux combats de gladiateurs contre les bêtes féroces, a été taillé dans la roche entre le Ier et le IIIème s. après J-C.   A l'époque il était deux fois plus élevé et pouvait accueillir près de 20.000 spectateurs, presque autant que celui de Rome.  Notez cette "trappe" au centre qui permettait déjà les jeux de scène !

347.JPG

350.JPG

348.JPG

346.JPG

351.JPG

L'Hôtel de Hiéron II, se trouve à l'ouest de l'amphitéâtre romain.  C'est un immense espace rectangulaire (dont on ne découvre plus que les fondations) qui servait d'autel destiné aux sacrifices publics.  Il parait que jusqu'à 450 boeufs y furent abattus lors de la fête annuelle de la Cité.  J'imagine d'ici la barbarie et me félicite de ne pas avoir connu cette époque....

357.JPG

359.JPG

Un peu plus loin on découvre le Théâtre grec  qui est étincelant de blancheur, impossible à visiter en plein été sans lunettes de soleil !

C'est l'un des théâtres grecs les mieux conservés.  Il date du Vème s. avant J-C mais a été remanié jusqu'au IIIème s.  Il pouvait accueillir 16.000 personnes et fut le centre de la vie culturelle de Syracuse, présentant des oeuvres de Sophocle, d'Euripide et d'Eschyle.   Lorsque les romains se sont emparés de la ville ils n'ont pas manqué de modifier cet ensemble architectural pour l'adapter à leur mode de spectacles.  Ici furent aussi organisés des combats de gladiateurs et de fausse batailles navales dans l'arène inondée.

368.JPG

361.JPG

367.JPG

 

La Latomia del Paradiso, n'est autre qu'une ancienne carrière de calcaire remplie de grottes, d'orangers et oliviers.  Les Grecs exploitaient les carrières en forçant les prisonniers à tailler des blocs de calcaire dans les grottes souterraines où ils les gardaient enfermés.  Le site le plus connu est "l'Oreille de Dionysos", une grotte en forme d'oreille de 23m de haut sur 65 m de profondeur.  Elle possède une remarquable acoustique et selon la légende, Denys - Tyran de Syracuse - venait y écouter les conversations des prisonniers. 

Oreille-de-Dionisio-2.JPG

Un peu plus loin la "Grotte des Cordiers" qui servait jadis d'atelier pour la fabrication de cordes.

Grotte-des-Cordari-2.JPG

Grotte-des-Cordari-1.JPG

Si vous y allez un jour, un conseil : de bonnes chaussures de marche, des lunettes de soleil, un chapeau et une protection sur les épaules car ici, est-ce l'effet des vieilles pierres et de l'espace complètement ouvert, le soleil frappe fort et si vous n'y prenez garde vous chopperez  un bon coup de soleil.

Siam

Partager cet article

Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans VOYAGE : SICILE
commenter cet article

commentaires

isabelle ribes 11/11/2013 21:25

En lisant votre article, je pense à :

Epidaure, que chacun connaît, entre autre, pour sa beauté et l'excellence de ses architectes (merveilleuse acoustique du premier au dernier rang), était divisé en deux parties bien distinctes.
La première moitié du site était consacrée aux soins du corps (sport, médecine, cures) et la seconde se rapprochait des âmes, des choses de l'esprit, à travers le Théâtre.
Extremement bien conçu et pensé Epidaure que j'ai eu la chance de visiter au cours d'un voyage en grèce et aussi crète.
Merci de votre article fort intéressant
Isabelle