Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 09:30

Une rose ancienne au charme des roses de fin de printemps que je trouve très "vaporeuse".  Sa robe rivalise avec les froufrous des belles du temps passé et comme l'histoire le sous-entend elle se chiffonne au fil des jours passant du rose soutenu au rose très clair mais la décoloration est belle et même en fin de vie "Celsiana" tire sa révérence sans dénoter à la beauté de l'arbuste.

 

25.06.2013 Celsiana 3

062

084

102 zim

25.06.2013 Celsiana 2

 

Ce beau Damas, à la fleur semi-double de huit centimètres, assez épineux du reste, fleuri beaucoup en juin et juillet (comme tous les non remontants)et offre un parfum prononcé, sans lourdeur.  On l'appelle aussi "Rose des Cels" car c'est dans la Pépinière des Cels à Paris que ce semi spontané de Damas, ramené de Hollande, aurait été cultivé aux environs de 1750.

 

004 zim

 

On peut placer ce rosier au milieu d'une pelouse mais personnellement je lui ai ajouté un support, histoire de le laisser grimper à sa guise et l'ai associé à "Madame Isaac Pereire", entre les deux une clématite a été plantée en août de cette année "Pink Fantasy".

 

026-copie-1.JPG

070.JPG

 

Siam

Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans ROSIERS ANCIENS
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 00:00

Lorsque leur floraison prendra fin je leur dirai "au revoir" et j'attendrai des mois durant leur retour.  Ces belles anciennes ont un charme désuet, un parfum loin d'être discret, non vraiment un jardin sans elle c'est un paradis incomplet....

1-copie-1.jpg 

2.jpg

 3.jpg

5.jpg

 6.jpg

8.jpg

 7-copie-1.jpg

4.jpg

 

Toutes m'ont ravies, une seule m'a déçue  - YPSILANTE - dont le porte greffe a pris le dessus et que j'ai du, bien à regret, éliminer du jardin.  Elle est pourtant si belle ne trouvez vous pas ?

 9-copie-1.jpg

 

Siam

Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans ROSIERS ANCIENS
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 20:43
 
 
 

Je suis une incorrigible zappeuse de photos de roses en ayant ce besoin irrésistible de découvrir toujours des nouveautés, histoire de me dire que lorsque plus un cm² de plantation ne sera disponible je n'aurai pas le spleen d'être passée à côté d'une variété exceptionnelle. 

 

Réflexe de bonne femme ! c'est comme si j'achetais tout un magasin de vêtements et que je m'abstienne désormais de craquer pour un ultime modèle.  Oui je sais "on n'a rien à se mettre"  et bien les roses c'est pareil, je n'en sais toujours pas assez, aucune saturation n'est possible puisque je suis insatiable!   Me demander d'être raisonnable ne fait plus partie de mon vocabulaire désormais, j'ai au contraire décidé de laisser libre cours à cette passion qui me fait vibrer.    AMEN

Au début je n'aimais que les belles turbinées, mon choix tend à présent plus souvent vers les semi-doubles si délicates; je ne jurais que par le "rose" et pourtant d'autres tons captent aussi mon regard;  je ne misais que sur les remontantes, le jardin s'enorgueillit d'anciennes qui ne me gratifient de leur floraison que quelques semaines l'an.   

Cette "rosite aigüe" n'est pas prête à s'évanouir, même en Baxters ou suppos rien n'y fait, je suis bel et bien incurable et si vous voulez tout savoir et bien je m'en fous !!!

 

Et comme la jupe ne va jamais sans le chemisier qui la mettra en valeur, la rose demande sa fleur d'accompagnement.  Et voilà, je recommence un tour, sans passer par la case "départ" pour aller m'engouffrer tout de go en prison...... où j'aurai tout le temps de lire et me documenter sur les affriolantes compagnes des jolies ensorceleuses.

 

**********

 

Tiens justement en voilà une qui se pointe, une belle qui m'a fait "TILT" lors de mes déambulations à Aywiers.  N'essayez plus de me résonner en me disant "oui, mais attention car...." ou pire encore "tu n'aurais pas dû".  Ah non! fini tout le bla-bla, je l'ai choisie et au jardin y restera !  Trop craquante mais avec....... un nom d'homme : Paul Neyron.

Laissez moi donc lever le voile pour vous la présenter.

 021-copie-2.JPG

 

 

Il faut plusieurs jours pour que le bouton éclose, histoire de faire languir le plaisir de la découvrir.... alors je l'ai cueillie afin que vous puissiez vous forger votre idée.   Je m'en console car déjà d'autres boutons semblent pointer pour me régaler du spectacle en cette fin d'été.

Je vous suggère - si tout comme moi vous succombez - de lui accorder une place en vue parmi vos merveilles, elle n'a nécessité aucun traitement, juste une bonne terre à la plantation, un arrosage très régulier sans oublier une bonne fumure qu'il faudra lui prodiguer avant l'hiver, pas de Marsonia jusqu'à présent alors que d'autres ne s'en privent pas.

Je ne peux encore me prononcer sur sa tenue d'hiver mais j'ose espérer qu'elle franchira bien le cap en fonction des éléments que j'ai pu trouver.  Wait and see.... car ici elle est plein vent, sans aucune protection.

Elle est plantée dans le groupe de roses associant Mme Isaac Pereire, Alden Biesen, Celsiana et Jenny Duval.

 

Siam

 

 

019.JPG

 

Quelques informations :

Son origine : Levet, France, 1869

Parenté : "Victor Verdier" x "Anna de Diesbach"

Grandeur de la fleur : bien qu'annoncée à 14 cm chez moi j'en relève 11.

Odeur : légère mais suave

Coloris : rose avec des touches de lilas

Aspect : pivoine, une fleur par tige, occasionnellement deux ou trois

Floraison : remontante, toutes les six semaines (Hybride)

Dimensions : 150 x 100 cm (certains annoncent 180 cm de haut)

Zone  de rusticité : 5 (-23° à -29°)

 

 

                          Paul Neyron, mort jeune, était un ami de la famille Levet.

 

 

 
Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans ROSIERS ANCIENS
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 21:42

Voici une association que j'aime beaucoup bien qu'elle soit éphémère.

Deux tons qui s'accordent et se mettent mutuellement en valeur.

Eglantyne a été plantée en 2010, L'Evêque l'année suivante.

La première est assez érigée mais petit à petit gagne de la hauteur pour couvrir la clôture de 2m, probablement que l'an prochain elle sera devenue un vrai "petit grimpant".

La seconde s'étoffe en tous sens mais sa floraison se fait encore désirer, comme si les roses attendaient le soleil pour s'épanouir et offrir leur spectacle du bleu de la nuit....

Montage-copie-2.jpg

 

Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans ROSIERS ANCIENS
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 09:36

Voici un rosier, de la famille des Galliques, créé en 1982 par Peter Beales (UK).

J'aime à la fois la profondeur de son coloris qui me fait penser à ces vieux velours et ses anthères dorées bien visibles.

 

A l'épanouissement le ton est rouge, deux jours plus tard le coloris vire vers un fushia foncé/pourpre des plus ravissant.

001-copie-2.JPG

 

007-----.JPG

 

La fleur s'épanouit en forme semi-double, est moyennement parfumée et offre à maturité une largeur de 11 cm.  Elle tient facilement quatre jours en vase.

 002-copie-2.JPG

Ce n'est pas un rosier épineux, une épine (et non un aiguillon) tous les 10 cm.  La floraison dure trois semaines (fin mai, début juin) c'est donc un non remontant.

Pour sa seconde année chez nous, il a plus que doublé de volume.  En fait on peut le tailler sévèrement après la floraison pour le garder en arbuste ou le laisser courir sur une palissade où il atteindra facilement 200 cm de haut x 300 cm de large, personnellement j'ai opté pour la première solution.

Sa résistance aux maladies est bonne mais il nécessite la pulvérisation de bouillie bordelaise au début du printemps; pareil pour sa résistance au froid car il supporte facilement les -20° (il n'a nullement souffert de cet hiver lunatique).  Sa tenue à la pluie est bonne et il peut supporter à la fois le soleil ou la mi-ombre, chez moi il est planté en plein soleil.

Le feuillage est clair et les branches sont assez lâches, j'ai du lui placer deux tuteurs pour le protéger de mes loustics de chats qui font souvent des courses poursuites dans le jardin.

Avec un tel rayonnement il va s'en dire que la fleur attire fortement les insectes butineurs !

Au jardin, en avance sur les autres, le rosier ne passe pas inaperçu et c'est un plaisir de le chercher du regard chaque fois que je pénètre dans la roseraie.

Si je devais le perdre il serait remplacé aussitôt car aucun rosier chez moi n'a d'égal à celui-ci en coloris et forme. 

Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans ROSIERS ANCIENS
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 12:52
Au risque de me répéter : c'est mon rosier préféré !
Deuxième exemplaire acheté chez Lens et placé en pot (il y restera jusqu'au printemps prochain avant de rejoindre le jardin).
Lors de l'achat il y a avait beaucoup de boutons, les roses sont écloses et je ne me lasse pas du spectacle.
Niveau parfum : très doux - je donnerais la cote 1 sur 4, mais par contre sa couleur de porcelaine !!!!!
 003-copie-1.JPG
 Souv.-1.jpg
 Souv.-2.jpg
 
 
 
 
Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans ROSIERS ANCIENS
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 13:15

Rosier Bourbon créé par Moreau-Robert en 1866.

Demande une situation ensoleillée pour une floraison remontante.

Rosier : 1.00 haut x 1.00 large

Fleur rose pâle de 7 cm de diamètre rappelant la forme d'un camélia.

 013.JPG

C'est incontestablement ma rose préférée, un "coup de coeur" en consultant des blogs allemands.  Sa forme, son coloris m'ont fait chavirer et rapidement je me suis procurée un exemplaire. 

 

118.JPG

Planté au jardin en 2011 le rosier prend son temps pour s'installer mais a passé sans encombre le cap d'un premier hiver lunatique. 

J'aime particulièrement le bouton qui, lorsqu'il commence à s'ouvrir, me fait penser à une danseuse au tutu prête à virevolter au son de la musique.  Si le parfum n'est pas des plus remarquable, il n'en est pas moins présent.  Un second exemplaire arrivera en mai..... je le planterai dans un très grand pot, remisé en hiver dans la véranda, ce qui me permettra de comparer la vigueur de l'un et la résistance de l'autre...

Repost 0
Published by monjardinsouslevent - dans ROSIERS ANCIENS
commenter cet article